Citations historiques expliquées by Jean-Paul Roig

By Jean-Paul Roig

Show description

Read or Download Citations historiques expliquées PDF

Best history_1 books

U.S. Navy Floatplanes of World War II in Action

Earlier than the arrival of radar and different digital units aboard warships, the roles of searching out the enemy and recognizing naval gunfire fell to the floatplane scouts. those small 1- and 2-seat catapult-launched plane served aboard US army ships because the eyes of the fleet till mid-1949. so much battleships carried as much as four floatplanes; cruisers with airplane hangars may well accommodate as many as eight airplane; destroyers, while appropriate, have been constrained to just 1 floatplane.

Additional resources for Citations historiques expliquées

Example text

Suétone, Vie d’Auguste, XXV. « Varus, rends-moi mes légions ! » AUGUSTE, en l’an 9 Après avoir consolidé les frontières nord-africaines et orientales de l’Empire romain, l’empereur Auguste essaie de repousser les limites du Rhin vers l’Elbe, en Europe centrale. En quelques années, une série d’expéditions permettent d’annexer la Germanie, aux nombreuses tribus remuantes. L’Antiquité Mais en l’an 9, le général Varus, qui gouverne la nouvelle province d’une main de fer, est attiré dans un guet-apens par Arminius, ce chef germain élevé comme otage à Rome, qui s’était pourtant officiellement rallié à l’ordre augustéen.

Des noms inoubliables Cette ardeur à remodeler le monde a incité très tôt les historiens à qualifier ces quarante années de « siècle d’Auguste ». Jules César avait laissé son nom au cinquième mois de l’année romaine (juillet). Son successeur a logiquement donné le sien au mois suivant (août). 32 © Eyrolles Pratique Sources : Euripide, Les Phéniciennes, vers 599. Suétone, Vie d’Auguste, XXV. « Varus, rends-moi mes légions ! » AUGUSTE, en l’an 9 Après avoir consolidé les frontières nord-africaines et orientales de l’Empire romain, l’empereur Auguste essaie de repousser les limites du Rhin vers l’Elbe, en Europe centrale.

Il glisse alors, avec l’humour qui le caractérise, « Malheur ! Je crois devenir dieu ! » Il continue néanmoins à vaquer à ses hautes occupations et accorde des audiences allongé sur son lit. Dans un suprême effort pour se lever, il murmure « un empereur doit mourir debout », et rend son dernier souffle soutenu par ses proches. Petit-fils d’un centurion légionnaire et fils d’un publicain (un financier collecteur d’impôts), Vespasien savait que sa lignée n’avait rien de divin. Proclamé empereur à l’âge de 60 ans, au terme d’une belle carrière politique et militaire, il a su garder du recul par rapport à sa haute fonction.

Download PDF sample

Rated 4.89 of 5 – based on 23 votes